Les épisodes pluvieux extrêmes de fin décembre et début janvier ont plongé notre commune dans des situations parfois très délicates, comme dans tout le Cotentin aussi. Ainsi, localement des mesures ont été relevées en décembre à Vicq sur Mer révélant plus de 220 ml d’eau ( soit 220 litres par m2 ).
Dès lors et pendant plusieurs jours, routes inondées, creux saturés, regards et caniveaux submergés, marais débordés, clos et champs sous l’eau et chemins impraticables ont posé de nombreux désagréments voire des dégâts matériels à la population, mais aussi dans le travail quotidien de nos agriculteurs et leur bétail. Quelques hameaux de notre commune sont le réceptacle de cours d’eau nés en amont : ainsi le ruisseau St Benoit à Néville, ou la rivière de Varouville à Vrasville et Rethoville. En liaison avec les services départementaux de la voirie, les services municipaux en alerte ont dans l’urgence contribué à la signalisation des routes et accès impraticables pour cause d’inondation. le contact est maintenu avec les services de la communauté d’agglomération Le Cotentin, compétents en matière d’eaux pluviales pour la gestion la plus efficace possible de ces situations extrêmes.