Reportage: Bernard POTTIER

Il offre des possibilités de loisir variés suivant les sites: de la pointe de la Loge à l’étang de Gattemarre.

  • Baignade: plages de Sablon, du Vicq.
  • Pêche en bateau (mouillages) le Sablon, le Vicq, Tabot et autres activités nautiques.
  • Pêche à pied, à la ligne ou dans les rochers: Réthoville, Néville, Gouberville.
  • De la plongée: dans les rochers sur tous les sites.
  • Randonnée tout le long du rivage entre mer et marais arrières-littoraux. Un littoral vierge de constructions, excepté à la pointe de la loge et au Vicq. Des massifs rocheux et des plages variées avec un cordon dunaire naturel riche et sauvage. Une faune et une flore remarquables, qui ont amené le classement en ZNIEFF (zones naturelles d’intérêt écologique touristique et floristique) et zone d’intérêt communautaire (Natura 2000).     
  • Une eau claire et de bonne qualité sanitaire.
  • Un paysage très coloré qui change au gré des marées (très fortes), de la météo (variable très rapidement) des saisons et des tempêtes qui en changent parfois durablement l’aspect.

L’automne : est la saison des tempêtes, des ciels et des couleurs maritimes changeants.          

Photos prises lors des tempêtes Eléanor fin 2017

 « Avec le vent du Nord qui vient s’écarteler, avec le vent du Nord écoutez le craquer… ».

                                                                                        

La pointe de Néville et les ruines de la batterie « blankenese »

La submersion de la côte  est impressionnante et les blockhaus semblent pris d’assaut.

Mêmes images de désolation sur la dune de Réthoville qui n’a pas résisté et du marais de Vrasville.

A la plage  du sablon, la submersion est également palpable et les villas de la pointe de la loge ont été menacées.

L’hiver : la mer peut aussi être calme, les eaux du marais très hautes, le ciel et la mer bleus. Il en résulte un grand calme, un endormissement de la nature qui vous transmet sa sérénité.

A Néville, l’eau du marais s’étend du chemin de la Houguette,

jusqu’aux blockhaus inertes, imposants, témoins d’une époque tumultueuse et soumis à celle de l’érosion.                                                                                                     

La pointe de Néville, à marée basse, s’offre aux pêcheurs de rocaille dans les grandes marées.

Réthoville

Une mer moutonneuse vers Réthoville.

Et vers Gouberville et Gattemarre.

Les nuages arrivent, le vent se lève, la mer s’agite, le phare de Gatteville au loin veille.

Jacques Brel aurait dit «  avec le vent de l’Ouest écoutez le vouloir, avec le vent de l’Est, écoutez le tenir.. »

 cotecote

 

A Réthoville, à l’arrière de la dune, le marais sert d’habitat à de nombreuses espèces d’oiseaux jusqu’à Vrasville.

 A Vrasville, la dune est aplatie au niveau du marais puis vers Tabot les rochers déchirent la mer, la dune reprend consistance.

Au Vicq, le bateau d’un pêcheur professionnel reste au mouillage toute l’année, l’enrochement défend la dune.

La plage du Sablon est déserte mais sauvage à cette époque.

 Beau aussi quand on regarde vers l’Ouest: le cap Lévy

 Et le printemps revient.l estran

Les oiseaux prennent leur envol,

les vaches normandes ont réinvesti le marais.

Les pêcheurs à pied redescendent  sur l ‘estran.

 L’été arrive.

 « Quand le vent est au rire, quand le vent est au blé, quand le vent est au sud.. »

flore

La flore explose et recèle des plantes rares et protégées.

Les rochers se découvrent à marée basse, pour le plaisir des pêcheurs et semblent avoir été créés par un Dieu naufrageur vers Tabot jusqu’à la pointe de la Loge.

Les plaisanciers ont remis leur embarcation au mouillage comme ici au Sablon, dans l’espoir de pêcher quelques bouquets ou homards ou à l’arrière le village semble endormi.

camping carsAu Vicq, ce sont les camping-caristes qui viennent admirer la grande anse.

 Et les estivants réouvrent leur villa ou leur bungalow dans le camp du Vicq. A Réthoville, les normandes pâturent le marais,

les rochers s’étalent à perte de vue vers Tabot ou vers Néville.

vrasvilleA Vrasville le niveau de la mare a baissé,

elle semble dormir en attendant

les pluies d’automne et

la première marée d’équinoxe.

A l’Ouest, vers Gouberville, les blockhaus de Néville et le phare de Gatteville déchirent l’horizon.

Les marcheurs sur la plage découvrent le milieu.

Les plages attendent les baigneurs

Les affichages reprennent cours, avec la règlementation des différents usages, sur les accès aux principaux sites

La boucle est bouclée, mais tout va encore changer pour le plaisir des yeux…

phoque