Les photos  montrent l’extrémité maritime du nô de Vrasville disloquée. Les photos ont été faites le 9 février. C’était attendu depuis mars 2016, date des premiers mouvement de buses. Aujourd’hui, le marais se vidange encore, mais la saison des perturbations n’est pas finie. La zone non stable peut encore être affouillée et se dégrader davantage.